image1.jpg image2.jpg image3.png

Le précédent directeur de cabinet du ministère ivoirien de l'Agriculture, M. Diamoutine Alassane à indiqué lundi 24 mai 2010, lors d'un atelier sur le Consortium africain pour la recherche économique dans le cadre des Assemblées annuelles de la BAD, que la Côte d'Ivoire a besoin de mettre en place une nouvelle politique agricole pour propulser son développement.
«Nous avons aujourd'hui un réseau hydrologue moderne et très développé, mais nous avons encore des aménagements à faire à ce niveau. De plus, nous avons des barrages qui ont été abandonnés qui doivent être réhabilités pour tenir le cap de la productivité» a-t-il ajouté tout en souhaitant qu'il y ait également des investissements dans le secteur du riz".
«En Côte d'Ivoire par exemple, 80% de la production du riz sont issues de la riziculture fluviale et seulement 20% de la production à la riziculture irriguée, alors que la riziculture irriguée a un rendement cinq fois plus élevé que la riziculture fluviale. Nous importons la moitié de notre production, mais si nous développons la riziculture irriguée, en faisant des aménagements, en investissant dans les barrages et en même temps en faisant des politiques d'appui aux intrants, vous verrez que même nous seront autosuffisants en riz très rapidement et nous pourrons même approvisionner la sous région en riz», a-t-il conclu.

Courtesy: http://fr.allafrica.com/stories/201005261047.html

25th May 2010